Étiopathe : Quelle est la différence avec un ostéopathe ?

L’étiopathie et l’ostéopathie sont des pratiques exclusivement manuelles qui s’inspirent du remboursement. Toutes deux sont des techniques médicales basées sur la manipulation du corps humain. Elles concourent en effet, au traitement des mêmes maux. Cependant, sont-elles identiques ? Sinon, quelle serait la différence entre un pratiquant de l’étiopathie et celui de l’ostéopathie ? Découvrons ensemble ces deux pratiques pour en déceler les ressemblances et les éventuelles distinctions.

Qu’est-ce que l’étiopathie et l’ostéopathie ?

La première différence entre l’étiopathie et l’ostéopathie réside dans leurs définitions. Bien qu’elles soient toutes deux des pratiques presque similaires, quelques distinctions se dévoilent.

L’étiopathie

Etymologiquement, l’étiopathie vient du Grec “aïtia” signifiant une cause et de “pathos” signifiant souffrance. En effet, l’étiopathie est une technique médicale non conventionnelle découverte et développée par Christian Trédaniel en France dans les années 1960. Son concept réside sur l’idéologie qu’il est meilleur d’attaquer le problème à la source plutôt que d’éliminer les symptômes. Elle mise beaucoup plus sur la détermination de l’origine de la pathologie que sur son éradication.

L’ostéopathie

Créée en 1874 par l’américain Andrew Taylor Still, l’ostéopathie est une technique médicale non conventionnelle et exclusivement manuelle. Son idéologie est de restaurer le système fonctionnel de l’organisme grâce aux manipulations manuelles du système musculosquelettique et à des techniques de relâchement myofascial.

En effet, l’ostéopathie soutient l’idée que toute altération de mobilité au niveau des muscles, des tendons, des viscères, du crâne ou des enveloppes pourrait engendrer un dysfonctionnement.

Lire aussi  Faire du sport pendant les vacances

Que font l’étiopathe et l’ostéopathe ?

Les deux techniques médicales tendent à se ressembler. Cependant, la pratique de chacune laisse entrevoir quelques points de distinction.

Pratique de l’étiopathie

L’étiopathe s’attelle à identifier les différentes causes réelles des pathologies grâce au raisonnement et à quelques techniques purement manuelles. Il prend en charge les patients de tous les âges y compris les femmes enceintes. Il prend en charge les pathologies telles que les troubles articulaires ou digestifs, circulatoires ou respiratoires, gynécologiques et d’ordre général.

Pratique de l’ostéopathie

L’ostéopathe dans l’ensemble de sa pratique cherche à rétablir l’état fonctionnel du patient. Il ne limite pas sa pratique aux symptômes et tend plutôt à détecter l’origine de la pathologie. Il procède par toucher et recherche les différentes structures du corps en perte de mobilité. 

Pour y parvenir, l’ostéopathe manipule les ligaments, les articulations, les viscères, les muscles, etc. Après détection de l’origine, ces maux sont traités par des techniques viscérales, structurelles, crâniennes, etc.

Comment se déroulent les séances d’étiopathie ?

Dans un premier temps, l’étiopathe recueille des informations en interrogeant le patient sur les différents symptômes. Ensuite, il examine rigoureusement le patient pour détecter la cause sous-jacente du mal. L’étiopathe évalue ensuite le degré d’évolutivité et l’urgence de la prise en charge.

Il procède à l’intervention par des pratiques étiophatiques conformément aux règles de sécurité des pratiques manuelles en agissant sur les systèmes nerveux, digestifs et articulaires. Cependant, l’étiopathe oriente le patient vers le praticien adéquat au cas où la pathologie ne relèverait pas de son domaine de prédilection. Le nombre de séances d’étiopathie est en moyenne 3 à 6 pour une pathologie. Une seule séance peut suffire dans certains cas.

Lire aussi  Acheter du CBD sur le net : comment s'y prendre ?

Tout comme l’étiopathe, l’ostéopathe procède premièrement à un interrogatoire sur les antécédents et habitudes de vie du patient. L’ostéopathe effectue ensuite des tests de mobilité au patient pour détecter les zones à traiter et établit un diagnostic palpatoire. Le nombre de séances d’étiopathie varie en fonction du patient et de l’ancienneté du mal. Cependant, 1 à 2 séances suffisent généralement.

La prise en charge de l’ostéopathe est énergétique tandis que l’étiopathe est mécanique. L’ostéopathie est reconnue en France comme une pratique manuelle réglementée contrairement à l’étiopathie.

Les points communs de l’étiopathie et de l’ostéopathie

L’étiopathie et l’ostéopathie sont des pratiques exclusivement manuelles visant à détecter les causes des troubles fonctionnels. Elles s’appuient sur les antécédents et les habitudes de vie du patient pour un diagnostic général. L’étiopathie, tout comme l’ostéopathie ne sont pas des pratiques médicales conventionnelles et ne sont pas autorisées à employer des techniques médicales avancées.

Qu’il s’agisse d’un étiopathe ou d’un ostéopathe, les motifs de leur recours sont les suivants :

  • Troubles musculosquelettiques,
  • Troubles digestifs,
  • Troubles ORL,
  • Maux de tête,
  • Névralgie,
  • Problèmes au niveau de la cervicalgie, dorsalgie ou lombalgie, etc.

En effet, la sécurité sociale ne rembourse ni l’étiopathe ni l’ostéopathe. Il existe néanmoins des mutuelles qui remboursent les consultations chez les deux praticiens. Les futurs ostéopathes passent 5 années dans une école privée où ils étudient l’anatomie, la biomécanique et la physiologie. 

Les futurs étiopathes quant à eux, ont une durée de formation de 6 ans dans l’une des 4 universités privées d’étiopathie en France. Ils y étudient l’anatomie, la biologie et la physiologie.

Lire aussi  Kit de Gardien de but Nike

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.