Combien de protéines dans l’amande ?

La viande, les œufs ou encore les yaourts ne sont pas les seuls aliments qui apportent des protéines à l’organisme. Outre le soja et la spiruline, l’amande est l’un des végétaux avec une variété étonnante de protéines. Quelles sont-elles ? Quel peut être leur apport ? Ne vous lassez pas de lire si vous désirez en savoir plus. Focus ! 

Les principales protéines de l’amande

Avant tout, il importe de rappeler que les protéines sont en elle-même des chaînes d’acides aminés. A cet effet, on distingue des protéines animales et des protéines végétales. Celles contenues dans l’amande sont appelées des protéines végétales et elles diffèrent des protéines animales compte tenu de leur composition en acides aminés. 

En effet, ces protéines (macromolécules) végétales se composent de plusieurs liaisons d’acides aminés très importants à l’organisme. Parmi celles-ci, certaines s’illustrent plus importantes les unes que d’autres. On peut entre autre citer : l’arginine ; la lysine ; 

Arginine

Il s’agit d’un acide aminé semi-essentiel qui se trouve en grande quantité dans l’amande. Elle a plusieurs fonctions dans l’organisme. Entre autres, elle permet  à l’organisme d’éliminer l’excès d’ammoniaque et participe à une guérison rapide des blessures. C’est un acide aminé qui optimise la circulation du sang et renforce le système immunitaire. 

Normalement, l’organisme produit en quantité suffisante de l’arginine. Cependant, si dans certaines conditions relativement rares, le vôtre ne produit pas bien l’arginine, il faudra un apport. Les causes d’une probable insuffisance liée à l’arginine sont : 

  • grave infection ;
  • une opération chirurgicale importante ou
  • un choc. 
Lire aussi  Les vertus de l'huile de nigelle

Dans l’un ou l’autre des cas, pensez alors à consommer de l’amande ou un autre aliment d’origine végétale comme, les noix, le soja ou la spiruline. 

Lysine

Connue comme l’un des 9 neuf acides aminés essentiels à l’homme, la lysine contrairement à l’arginine n’est pas produite par l’organisme humain. Une fois dans l’organisme, son rôle est d’assurer la croissance des os et de participer à la formation des anticorps.

De fait, on la rencontre principalement dans les muscles. Aussi, rappelons qu’elle est d’une importance dans la lutte contre l’herpès sous toutes ses formes. Toutefois, pour des raisons de proportions, il est déconseillé de manger des aliments dans lesquels la teneur en arginine tient tête à la lysine.

La Phénylalanine

C’est aussi l’un des acides aminés très importants que l’on retrouve en partie dans l’amande. En effet, essentielle mais non synthétisée par l’organisme, la phénylalanine permet entre autres de réguler le niveau cardiaque. De plus, elle permet de stimuler la glande thyroïdienne et joue enfin un rôle de précurseur à l’adrénaline. 

Méthionine

Toujours dans la catégorie des acides aminés importants et présents dans l’amande, la méthionine n’est point à négliger. Responsable de la structure des protéines en générale, cet acide aminé est un puissant antioxydant qui lutte contre le vieillissement précoce. Outre cette fonction, il ne faut pas occulter son impact d’une part sur le stress oxydatif et la vitamine B12 d’autre part. 

Tryptophane

Acide aminé pas des moindres, le tryptophane est également un composant majeur des protéines présent dans l’amande, les légumineuses, etc. Antidépresseur, il intervient activement dans la synthèse de la sérotonine. 

Lire aussi  Quel fruit fait maigrir ?

Les protéines ou acides aminés secondaires

Les acides aminés que l’on retrouve dans cette catégorie sont principalement la cystine ; la tyrosine et la valine

La cystine

La cystine permet l’accélération de la pousse des cheveux. C’est un acide aminé qui améliore la cicatrisation de la cornée. On la retrouve en majorité dans les aliments d’origine animale cependant, elle est également présente dans certains aliments d’origine végétale à l’instar de l’amande.

La tyrosine

Il s’agit d’un acide aminé non essentiel, c’est-à-dire non synthétisé par l’organisme et que l’on retrouve dans les aliments d’origine végétale. Il se caractérise par son rôle dans la synthèse des neuromédiateurs et dans la lutte contre la fatigue. Il intervient également comme un antioxydant afin de freiner le vieillissement des cellules. 

La valine

Bien que peu présente dans les amandes, la valine est l’un des acides aminés primordiaux que l’on retrouve dans les aliments d’origine végétale. La carence en cet acide aminé peut provoquer spécifiquement un retard de croissance chez le nourrisson ou l’adolescent.    

En somme, on retient que les amandes comptent plusieurs protéines. Toutefois, celles-ci sont en proportions variées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + quatorze =