La France est parmi les plus grands pays consommateurs du café. Consommé sur toutes les variétés, de nombreux français boivent le café sous forme expresso, allongé, ou même en version lactée comme le cappuccino ou le café latté. Néanmoins, si un travailleur peut aisément se prêter à cette pratique, c’est une question qui taraude beaucoup plus un sportif.
On ne manque pas de remarquer les dires des pratiquants sur la toile, qui soulignent que plusieurs s’y adonnent et le boivent même avant leur entraînement, afin qu’ils aient un coup de boost pour effectuer efficacement l’ensemble de leur exercice. 

Mais concrètement, un sportif peut-il boire le café ? Peut-on compter sur cet élixir pour améliorer nos performances sportives ? Voici à travers cet article, les réponses que nous apporterons à ces questions.

Les propriétés nutritionnelles du café

Dans la constitution du café, on retrouve la caféine, une molécule alcaloïde qui est le facteur principal des bienfaits de cette boisson, auquel on doit ses effets stimulants. Comme exemple de propriétés nutritionnelles du café, on a l’augmentation de l’attention et une progression des fonctions cognitives du sujet. Outre l’alcaloïde, le café contient aussi des minéraux comme
le potassium et des antioxydants, un ensemble d’apport nutritionnel qui agit grandement sur notre système organique.
Comme exemple de bienfaits, on peut compter ses effets de diminution de risque sur certaines maladies, comme les maladies neurodégénératives, cardiovasculaires, le diabète de type 2 ou même les maladies du foie. Voici tout un ensemble qui vous pousseront à acquérir une machine à café. Ceci dit, on vous conseille ce comparatif de cafetière mixte.

Une modération tout de même

Boire du café est une chose bonne, mais il faut toutefois une modération pour ne pas en devenir addict, et même subir les effets néfastes liés au surdosage. Comme le recommande l’Organisation Mondiale de la Santé, la proportion de caféine conseillée par jour ne devrait pas dépasser 400 mg chez un homme adulte (soit un équivalent de 05 cafés expressos), et 300 mg par jour pour une femme adulte.

Il faut aussi noter que la caféine se trouve dans d’autres boissons, comme l’exemple des breuvages gazeux, certains compléments alimentaires comme le Guarana. On le remarque aussi dans le thé ou encore le chocolat, mais la dose de caféine à l’intérieur est assez faible.
Comme effets néfastes pour les doses surélevées, on a l’insomnie, les brûlures gastriques et diarrhées, l’augmentation de la tension artérielle et même les palpitations cardiaques.

Moment propice pour que le sportif boive du café

Que vous soyez sportif ou non, vous savez désormais que le café agit de la même manière chez tous, et peut apporter un petit coup de fouet pour la stimulation de nos fonctions cérébrales. Plutôt, le moment de la consommation est le critère auquel le sportif doit penser.
Il est conseillé au pratiquant de boire le café principalement avant son entraînement pour bénéficier de l’ensemble de ses bienfaits. Mais pour éviter les effets de diminution de l’afflux sanguin dans le cœur, on recommande d’accompagner le café d’une source de glucides comme des céréales complètes ou un fruit.