Où aller avec un VTT électrique ?

Bien plus qu’un simple VTT, le modèle électrique offre des avantages incomparables grâce à son moteur et à sa batterie. Ces deux éléments suffisent pour vous permettre de parcourir de plus longues distances sans trop faire d’efforts. Il ne reste donc plus qu’à savoir où vous voulez vous aventurer avec votre VTT électrique.

VTT électrique : l’idéal pour des balades en pleine nature

Les VTT électriques sont adaptés pour une escapade en pleine nature. Toutefois, il existe plusieurs gammes, et il est important de s’y retrouver pour bien choisir votre vélo. Tout d’abord, il y a les modèles semi-rigides. Avec leur suspension placée à l’avant, ces modèles vous permettent de rouler en VTT électrique sur des routes bitumées et sur différents sentiers en pleine forêt. Ce modèle de vélo est conçu pour être polyvalent et pour résister à de longues distances. C’est le plus adapté pour une pratique sportive. Bref, les VTT électriques semi-rigides sont vos meilleurs alliés pour parcourir les chemins qui vous tentent.

On retrouve également les VTT à double suspension. Ils conviennent plus à une pratique engagée et sportive. Il n’est plus question de vous interroger sur le chemin que vous pourrez parcourir. Chemins caillouteux, descentes à pic, parcours montagneux, créez vos itinéraires sans vous inquiéter de savoir si votre VTT pourra y rouler. La double suspension assure l’amortissement des différents chocs avec le sol en vous offrant un maximum de confort.

VTT électrique

Votre destination suivant l’autonomie de votre VTT

Certes, il est bon de connaître les différents chemins que vous pourrez parcourir avec votre VTT électrique sans risquer de l’abîmer. Cependant, votre itinéraire doit également tenir compte de l’autonomie de votre batterie. D’une manière générale, un VTT électrique vous permettra de rouler entre 40 et 100 km. Toutefois, certains modèles performants bénéficient d’une autonomie allant jusqu’à 200 km.

Lire aussi  Comment organiser un voyage à vélo à Bordeaux à partir de Paris ?

Bien sûr, les chiffres donnés par les constructeurs sont souvent à titre indicatif. D’autres paramètres interviennent et peuvent faire varier fortement l’autonomie de votre batterie :

  • Le poids de l’utilisateur : les données concernant l’autonomie sont mesurées pour un cycliste de 70 kg en moyenne. Au-delà de cette valeur, il faudra s’attendre à une autonomie en baisse.
  • La conduite : le style de pilotage impacte l’autonomie de votre VTT. Si vous avez tendance à changer de vitesse en accélérant, cela peut faire varier de façon notable le nombre de kilomètres que vous pourrez parcourir.
  • Le niveau d’assistance sélectionné : pour optimiser l’autonomie de votre batterie, il est conseillé de bien équilibrer le niveau d’assistance et la distance à parcourir. Dans ce sens, le niveau d’assistance le plus haut sera idéalement utilisé lors du démarrage et dans les côtes. Sur les zones facilement praticables, vous pouvez éteindre le moteur. À une vitesse de plus de 25 km/h, l’assistance s’arrête de manière automatique.
  • Les conditions météorologiques : il s’agit surtout du vent et de la température. Néanmoins, l’autonomie de la batterie va surtout dépendre de la température de la batterie au démarrage. Si celle-ci est chauffée au préalable, vous pourrez parcourir une distance jusqu’à 20% plus importante.

Ainsi, un VTT électrique est un compagnon de choix pour vos excursions en pleine nature, qu’elles soient apaisées ou plus sportives. Du choix du modèle à l’autonomie de la batterie, pensez à bien vérifier tous les paramètres nécessaires avant d’acheter votre VTT électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 3 =