Micronutrition : 4 choses à savoir sur les maladies chroniques

La micronutrition a pour objectif d’accompagner les patients souffrant de troubles passagers tels que la fatigue, les allergies, mais surtout d’agir en prévention contre les maladies chroniques. Il s’agit d’affections qui peuvent durer 6 mois ou plus, qui n’ont pas souvent de remèdes et qui évoluent avec le temps. Découvrez 3 choses importantes sur ces pathologies et comment la micronutrition peut diminuer les risques de les contracter.

Consulter un expert ayant une formation en nutrition fonctionnelle

La principale cause des différentes maladies chroniques (cardiopathie, cancer, diabète…) est la mauvaise nutrition. Les conséquences liées à une alimentation malsaine ne se manifestent pas souvent dans l’immédiat. Lorsque vous prenez l’habitude de consommer certains aliments en très grande quantité, le surplus n’ayant pas été éliminé s’accumule dans vos organes. Les toxines augmentent avec le temps et vous devenez malade sans même vous en rendre compte. Après une certaine période, qui peut durer des années, les premiers symptômes se manifestent et vous découvrez après une consultation que vous êtes à un stade évolué d’une maladie chronique.

Pour éviter de telles surprises, vous devez donc faire attention à votre alimentation. L’idéal serait de contacter un diététicien ou un autre professionnel de santé avec une formation en nutrition fonctionnelle qui saura vous apporter un suivi spécifique. La nutrition fonctionnelle est un concept conçu spécialement pour la prévention et la prise en charge des maladies chroniques et des atteintes fonctionnelles. Elle se base sur la particularité de chaque personne pour apporter un traitement efficace.

Lire aussi  Comment planter des pommes de terre dans son potager ?

Ainsi, durant sa formation, le professionnel médical apprend une méthode de consultation innovante qui s’adapte aux besoins nutritionnels, à la santé physique, mentale et environnementale de chaque patient. Il saura donc vous conseiller une nutrition et une supplémentation (apport en micronutriments, traitements à base de plantes…) adaptées à votre métabolisme.

professionnels santé formation nutrition

Faire une activité sportive pour éviter les maladies chroniques

L’inactivité physique ajoutée à la mauvaise alimentation augmente de façon considérable les risques d’affections chroniques. Elle peut entraîner ou aggraver une insuffisance cardiaque, un diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires, une hypertension… Toutefois, contrairement à la première cause, les conséquences immédiates de la sédentarité se manifestent rapidement sur le corps. Ainsi, en seulement deux semaines, vous remarquerez une réelle prise de poids et une diminution de vos capacités respiratoires. Ces troubles entraîneront à la longue des maladies chroniques si vous ne changez pas de mode de vie. Agissez en prévention et prenez l’habitude de pratiquer une activité sportive d’au moins 30 minutes par jour.

Arrêter le tabac pour diminuer les risques de maladies chroniques

Le tabagisme est un facteur de risque de nombreuses maladies chroniques, surtout si vous avez une consommation journalière élevée. Il peut entraîner les accidents vasculaires cérébraux (AVC), car il épaissit le sang, bloque les artères et les veines puis augmente votre rythme cardiaque. Le tabagisme cause aussi des maladies pulmonaires obstructives, l’anévrisme de l’aorte thoracique, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)… Il est donc conseillé de réduire votre consommation ou si possible d’arrêter de fumer.

Lire aussi  L'alimentation trail - Conseils

Comment la micronutrition prévient et freine l’évolution des maladies chroniques ?

La contribution des aliments dans l’amélioration de la santé a été démontrée depuis longtemps. Avec la micronutrition, il s’agira d’associer ces aliments aux micronutriments qui sont très importants dans la prévention des maladies chroniques. Vous avez par exemple les acides gras oméga 3, les antioxydants tels que les vitamines E et C qui préviennent de nombreuses pathologies chroniques liées au vieillissement grâce à leur effet anti-inflammatoire.

Cette réaction permet d’éliminer ou de diminuer les pathogènes responsables de la maladie et de réparer les tissus affectés. Ces micronutriments aident donc le corps à mieux réagir face à l’agression. Toutefois, vous devez veiller à ne pas exagérer dans les doses que vous prenez. C’est pour cela qu’il est recommandé de consulter un professionnel médical spécialiste de la micronutrition pour avoir une alimentation équilibrée sur tous les plans et de bons conseils pour votre supplémentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 − 5 =