Les sportifs de haut niveau ont-ils le droit de consommer du CBD ?

Le cannabidiol, ou CBD, substance extraite du chanvre de type industriel, est actuellement au cœur d’un débat sociétal, politique et éthique. Nombreux sont en effet les questionnements autour de cette substance, associée au THC, un actif psychotrope et par conséquent illégal. Le cadre réglementaire en France est actuellement à l’étude en ce qui concerne l’usage du CBD.

Par ailleurs, il y a trois ans, l’Organisation mondiale de la santé a levé les restrictions relatives à cette substance, statuant que celle-ci n’était pas nocive pour la santé. Qu’en est-il de la consommation du CBD dans le cadre d’une activité sportive de haut niveau ?

Le CBD dans le sport, une acceptation progressive

Depuis 2018, certains athlètes professionnels consomment du CBD, mais cet usage reste décrié dans le cadre de certaines pratiques sportives. Les opinions des organisations sportives professionnelles divergent en effet sur ce point. On observe ainsi l’adoption du cannabidiol dans le cadre de la pratique de certaines disciplines telles que le cyclisme ou l’athlétisme, des cas encore très isolés.

Loin de faire l’unanimité, la consommation de CBD divise au sein même de certaines institutions sportives. Celles-ci se retrouvent face à un véritable défi, car il s’avère très complexe de trouver une harmonisation entre les lois nationales et internationales.

Certains sportifs peuvent avoir recours à des pratiques thérapeutiques en lien avec le CBD et autorisées dans leur pays d’origine, là où d’autres se retrouvent face à une interdiction gouvernementale absolue. Uniformiser les règles sportives permettrait de remédier à ce déséquilibre contre lequel s’insurgent de plus en plus de sportifs professionnels.

Lire aussi  Maigrir après une ablation de la vésicule biliaire : est-ce normal ?

Les sportifs souhaitent-ils voir le CBD légalisé dans leur pratique ?

Depuis plusieurs années, les produits à base de CBD, tels que ceux proposés par Offweed.fr, font l’objet d’études scientifiques. Elles portent notamment sur leur impact potentiel sur l’homéostasie, la stimulation de sérotonine, ou encore la suppression des douleurs neuropathiques et la réduction des inflammations. C’est d’ailleurs majoritairement dans ce contexte de réduction de la douleur que les sportifs souhaitent y avoir recours. Ils attendent ainsi des conclusions claires sur cette théorie et la mise en place d’un cadre légal sur l’utilisation du CBD dans le contexte sportif.

Pour l’heure, les essais cliniques se poursuivent et les diverses conclusions scientifiques se confrontent parfois aux recommandations de certains gouvernements. Un long chemin reste à parcourir, car à ce jour aucune étude ne permet d’affirmer réellement l’efficacité du CBD pour le traitement des problématiques évoquées précédemment.

CBD cannabidiol

CBD et dépistage

De nombreuses règles doivent être respectées dans le cadre d’une pratique sportive de haut niveau. La lutte contre le dopage constitue l’une des principales missions des institutions sportives à travers le monde. Afin d’encadrer les divers contrôles et veiller à l’intégrité du sport, l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) effectue des contrôles rigoureux dans le cadre des compétitions à travers le monde. Elle interdit l’usage des cannabinoïdes, qu’ils soient synthétiques ou naturels, exception faite du cannabidiol.

Depuis 2018, le CBD ne figure plus sur la liste des substances prohibées par l’AMA. Il n’existe toutefois à ce jour aucune recommandation concernant une quelconque dose standard pouvant être consommée par les sportifs. Ici encore, le cadre réglementaire reste vague.

Lire aussi  Que manger le matin pour maigrir ?

Pour l’heure, les sportifs de haut niveau peuvent faire usage de produits à base de CBD, et ce, sans enfreindre les règles de l’AMA. Cela soulève néanmoins des interrogations sur le plan éthique, comme le soulignent certains spécialistes antidopage qui abordent la question de l’impact de ces produits sur les performances des sportifs.

L’usage du CBD peut être parfois controversé et les hypothèses concernant ses propriétés divisent les instances gouvernementales et les communautés scientifiques. Le monde sportif ne fait pas exception à cette situation et de nombreuses questions restent en suspens. La situation actuelle reflète une véritable impasse législative, notamment sur le sol français. Une problématique qui risque fort de s’amplifier dans les mois et les années à venir, en l’absence de consensus sur le sujet.

Une réflexion sur “Les sportifs de haut niveau ont-ils le droit de consommer du CBD ?

  • décembre 8, 2021 à 9:55
    Permalien

    Bonjour,

    Merci pour ce bel article!
    Le CBD et le sport de haut niveau est un vaste sujet, et nous avons souhaité prendre ce sujet à coeur chez Sport & Green!
    En tant qu’ancien sportif de haut niveau j’étais moi même confronté à une réelle problématique de dopage lorsqu’il fallait prendre des compléments alimentaires. Le CBD fait partie de la plante de cannabis qui contient un grand nombre de cannabinoides interdits par la législation antidopage, et pas uniquement le THC, mais aussi le CBN, CBG etc.. J’ai souhaité me rapprocher tu label tiers et indépendant Sport Protect, une référence en matière de garantie antidopage des compléments alimentaires et tout type de produits alimentaires destinés aux sportifs. Nous avons sortie récemment la première huile de CBD française garantie antidopage, qui sécurise le consommateur de tout risque potentiel lors d’un contrôle antidopage.

    Je serai ravi d’en parler davantage,

    En attendant ke vous invite à découvrir Sport & Green, la nouvelle pharmacie naturelle du sportif:

    Sportivement,

    Edouard
    Co-fondateur de sport & green

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − 2 =