faire de la musculation tous les jours

Les meilleurs athlètes du monde s’engagent à suivre un programme d’entraînement qui améliore leurs aptitudes physiques. Cependant, faire de la musculation tous les jours ne permet pas toujours d’obtenir de meilleurs résultats. Il est tout aussi important de donner à son corps le temps de récupérer que de s’entraîner de manière intense. C’est vrai… prendre des jours de repos peut en fait améliorer vos résultats.

Pourquoi vous ne devriez pas faire de la musculation tous les jours

Voici cinq raisons pour lesquelles vous ne devriez pas nécessairement faire de la musculation tous les jours.

 

Réapprovisionner les réserves d’énergie

Votre corps utilise l’adénosine triphosphate pour stimuler les contractions musculaires. Pendant l’entraînement aux poids, la source la plus facilement disponible de cette énergie est le glycogène musculaire. Cette source est limitée, elle doit donc être reconstituée avant une autre séance d’entraînement. Si vous vous entraînez sur des réserves d’énergie faibles, vous remarquerez une diminution des performances, car vos muscles seront utilisés comme source d’énergie et commenceront à se décomposer.

 

Réparer les fibres musculaires

Un programme d’entraînement approprié est conçu pour stresser vos muscles, ce qui est la seule façon de stimuler les gains. Cependant, ce stress provoque des dommages aux fibres musculaires. Le processus de réparation de ces dommages et de reconstruction du tissu musculaire après un entraînement a lieu en fait lorsque les muscles deviennent plus gros et plus forts.

 

Atténuer les douleurs musculaires

Chaque fois que vous mettez vos muscles à l’épreuve d’une nouvelle manière ou que vous augmentez l’intensité de votre entraînement, vous vous heurtez à des muscles douloureux. Les douleurs musculaires à retardement, qui surviennent entre 24 et 72 heures après une séance d’entraînement, peuvent être ressenties de manière légèrement gênante à presque débilitante. Des déchirures microscopiques dans le tissu conjonctif entourant les muscles. Il se résorbe de lui-même, mais c’est un signe que vos muscles ont besoin de temps pour se reposer.

Éviter le surentraînement

Les athlètes qui s’entraînent trop fréquemment courent le risque de s’entraîner trop longtemps, ce qui provoque du stress, de l’épuisement, de la fatigue, de l’irritabilité, une diminution des performances et même des blessures. Votre corps passe d’un état de développement musculaire à un état de décomposition musculaire. Dans ce cas, trop de bonnes choses se transforment en mauvaises choses.

 

Que faire ?
Il est simple de maximiser votre programme d’entraînement : vous devez prévoir la récupération dans votre entraînement.

En règle générale, il faut laisser un groupe de muscles se reposer pendant 48 heures avant de le retravailler. Par exemple, si vous faites travailler vos jambes un lundi, ne les retravaillez pas avant le mercredi.

Pour créer un programme efficace, respectez un plan d’entraînement fractionné. Cela implique généralement de diviser vos routines en jours de travail du haut et du bas du corps, mais vous pouvez être plus précis si vous le souhaitez.

Une dernière remarque : au lieu de vous entraîner tous les jours, vous devez en fait planifier des journées pour permettre à votre corps de se reposer, même si vous ne retravaillez pas les mêmes groupes de muscles. Prévoyez un jour de repos en milieu de semaine, puis un ou deux jours de repos le week-end pour permettre à votre corps de récupérer complètement. Idéalement, vous ne devriez faire de l’exercice qu’entre trois et cinq jours par semaine.

 

A lire aussi: